Rectocolite Hémorragique

Les Pathologies

 

La rectocolite hémorragique est une maladie inflammatoire chronique du colon et du rectum. La maladie touche le plus souvent les sujets jeune (entre 20 et 30 ans) mais aussi un second pic entre 55 et 65 ans. On retrouve une réaction inflammatoire de la paroi du colon anormalement intense et prolongée témoignant une réaction immunitaire inadaptée.

Il semble exister une influence de la modification de la flore intestinale ainsi que l’arrêt du tabac qui favorise la poussée. Le stress chronique peut également être un facteur déclencheur. En effet, le stress augmente la perméabilité intestinale.

La rectocolite hémorragique se différencie de la maladie de Crohn par une atteinte du rectum et du colon uniquement, l’absence d’intervalle de zone saine, l’absence de fistules, abcès anaux, rares sténoses.

Illustration pathologie cancer colon
gastro-enterologie pathologie Rectocolite Hémorragique

Le diagnostic

 

Le diagnostic repose sur la coloscopie avec biopsies. Elle peut être confondue avec une colite infectieuse. La poussée de rectocolite hémorragique peut se compliquer de colite aiguë grave nécessitant un traitement en urgence voire une ablation complète du colon.

En l’absence de la prise en charge de l’inflammation de la paroi du colon, un risque de cancer colo-rectal est augmenté d’où la nécessité d’une surveillance par coloscopie régulière même quand la rectocolite est sous contrôle par traitement.

Un suivi à vie est absolument indispensable.

Le traitement de la rectocolite hémorragique

 

Le traitement médical comprend l’association de plusieurs molécules soit pour traiter une poussée soit pour un traitement chronique au long terme pour éviter l’apparition des poussées.

La prise en charge du stress de façon associée est absolument indispensable.